Mabea pulcherrima (à confirmer)

Publié le par La Chaussette Rouge

Ces "goupillons", déjà rencontrés au sol (mais altérés) lors de précédentes sorties, étaient là de toute fraîcheur. Ces inflorescences en grappes pendantes portent quelques fleurs femelles verdâtres à stigmate divisé en 3 parties spiralées et de nombreuses fleurs mâles sphériques à étamines jaunes et pédicelles rouges. Pas de fruits visibles.

 

Un grand merci à Olivier pour l'identification de la famille et du genre. Pour l'espèce, la confrontation avec les herbiers et les descriptions disponibles orienterait plutôt vers  Mabea pulcherrima  mais cela reste à confirmer...

Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)
Mabea pulcherrima (à confirmer)

lieu : zone de Macouria   /   date : 24 octobre 2012

Publié dans EUPHORBIACEES

Commenter cet article

Guillaume Fradet 13/11/2012 19:54

Bonjour,

Nous préparons au Musée des Cultures Guyanaises une exposition sur les palmiers et leurs usages, en lien avec nos collections (surtout de la vannerie) mais aussi d’autres usages. Je vous envoie le
tableau des espèces qui nous intéresseraient en image, on souhaite habiller la première salle d’exposition en couvrant entièrement les murs d'impression sur bâche. Donc de belles images de palmiers
dans leur milieu. L'idée est qu'on puisse les visualiser, donc il faut qu'ils soient plutôt séparés d'autre végétation ou alors des vues de pinots ou palmier bâche vus du fleuve, donner l'idée
d'une immersion.
Il manque aussi le cocotier, le wara dendé (les deux espèces), et peut-être d'autres auxquels je ne pense pas. Je n'envisageais pas de mettre des palmiers ornementaux pour des raisons d'homogénéité
d'image. Privilégier le milieu naturel. Sauf pour le dendé exogène. A voir.

Merci par avance.
Comment puis-je vous contacter. Jean-Jacques DeGranville m’a donné le nom de M. Gallifet. Ou puis-je le joindre ? Je fais la même demande à Pierre-Olivier Albano.
Bien cordialement,
Guillaume Fradet

Olivier 27/10/2012 12:16

A chercher du côté des Mabea (Euphorbiaceae), avec ces feuilles qui se rétrécissent progressivement à l'apex, je pense à M. montana...