Euploca lagoensis

Publié le par La Chaussette Rouge

Cette petite plante ramifiée de 5 cm de haut à fleur blanche sans doute incomplètement ouverte en ce début de matinée serait Euploca lagoensis (voir commentaire pour la confirmation de l'identification). Toutefois, les longs cils blancs présents sur les tiges et sur les feuilles ne sont pas vraiment mentionnés sur les descriptions et les herbiers consultés ni visibles sur les photos visionnées.

Elle poussait dans une zone de savane à Eleocharis interstincta , Ludwigia nervosa  et Conobea aquatica  d'ordinaire inondée mais ici complètement asséchée.

Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis

lieu : savane de la Piste Jojo, Sinnamary   /   date : 21 novembre 2015

 

Nouvelle rencontre avec Euploca lagoensis , en partie centrale et périphérie de pripris asséchés à Eleocharis interstincta Aeschynomene pratensis et Conobea aquatica . Plantes plus grandes et plus fournies que précédemment (tiges mesurées jusqu'à 25 cm), fleurs complètement ouvertes cette fois-ci et présence de fruits.

Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis
Euploca lagoensis

lieu : savane de Corossony, Sinnamary   /   date : 5 décembre 2015

Publié dans BORAGINACEAE

Commenter cet article

Guillaume Léotard 01/12/2015 13:34

Oui je suis surpris aussi par cette pilosité... En dehors de ça, c'est bien Euploca lagoensis, et l'écologie correspond.
Bonne donnée: espèce que j'avais découverte pour la Guyane pendant l'étude Savane à Trou Poisson et vers Yiyi. Il y a aussi une donnée des pripris Maillard sur Macouria (identifiée par erreur comme Hydrolea sp.).