Turnera caerulea var. surinamensis

Publié le par La Chaussette Rouge

Cette plante ramifiée avec des tiges lignifiées défoliées presque horizontales se courbant pour retrouver la verticalité et c'est dans cette portion quasi verticale qu'elles portent feuilles et fleurs, tige pubescente, feuilles lancéolées à marge dentée, présence de 2 glandes à la base du limbe, pétiole et limbe pubescents, fleur à calice vert pubescent et corolle blanche veinée de violet, cœur de la corolle et étamines jaunes.

Cette plante ne semble pas correspondre aux espèces de Turnera  données pour la Guyane et se rapproche assez de Turnera caerulea var. surinamensis , cité pour le Surinam et la Guyana. Le peu d'herbiers consultables et les descriptions succintes qui y figurent ne permettent pas d'en être absolument sûr.

Merci à Guillaume pour la confirmation et les précisions apportées (voir commentaire). Il s'agirait donc peut-être d'une seconde mention pour la Guyane.

Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis
Turnera caerulea var. surinamensis

lieu : savane roche Gabriel, Iracoubo   /   date : 4 mai 2014

Publié dans PASSIFLORACEAE, Turnera

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guillaume 23/04/2015 01:54

Ben oui, c'est bien ça: bravo! (encore une fois)
Je l'avais observé le 19 juin 2012 sur un inselberg (baptisé pour l'occasion 'roche brûlée') dans le haut bassin de la Camopi. D'après ce que j'avais pu vérifié à l'époque c'était la première mention de cette espèce sur notre territoire.
Elle est sinon connue côté Suriname (évidemment) et côté Amapa où elle atteint même la rive droite de l'Oyapock. Elle est d'ailleurs facilement visible sur la route de Macapa.
Bref, belle donnée!