Acalypha arvensis

Publié le par La Chaussette Rouge

Cette plante ramifiée de moins de un mètre de haut, à tige lignifiée à la base, pubescente dans toutes ses parties, serait Acalypha arvensis  (voir commentaire qui semble exclure Acalypha alopecuroides du champ des possibles). Inflorescences mâles en épis, boutons floraux rouges et étamines blanches, inflorescences femelles en "pompons" formés par un réseau de bractées densément couvertes de poils glanduleux, bractées plus longues que les fruits, présence possible de quelques fleurs mâles à l'extrémité (ou presque) de l'inflorescence femelle.

Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis
Acalypha arvensis

lieu : zone de Kourou   /   dates : 11, 18, 21 et 31 mars 2015

Publié dans EUPHORBIACEES

Commenter cet article

Guillaume 23/04/2015 13:36

C'est Acalypha arvensis. Je n'ai jamais vu le moindre échantillon d'Acalypha alopecuroides provenant de Guyane; donc à priori absent...